Exemple concret

Dans l’Indre, il y existe un foyer de 4 personnes en site isolé (non raccordée au réseau électrique), en autonomie énergétique, dans une habitation rénovée en éco-construction basse consommation.

Avec 12m2 de panneaux solaires photovoltaïques (2KWc) posés au sol, avec un aérogénérateur domestique de 3KW, pour un foyer de 2 adultes 2 enfants, dans 110m2, équipement standard. Cette installation fournit aussi pour l’exploitation agricole (production apicole biologique) attenante.
L’habitation est isolée en laine de chanvre et laine de bois, ils consomment moins de 3 stères de bois pour leur chauffage annuel.  Ils utilisent les toilettes à litière bio-maîtrisée pour l’amendement du potager, et la cendre du bois pour lessive.
Leur production photo-voltaïque, malgré la petite superficie installée au sol est suffisante à fortement excédentaire tout au long de l’année.
La production de l’aérogénérateur en revanche n’est pas régulière, elle peut apporter un complément à certaines périodes, mais son intermittence est trop importante, difficilement exploitable. Ils envisagent de ne pas la renouveler lorsque elle ne fonctionnera plus.

La technologie solaire étant la mieux adaptée à l’autonomie énergétique dans notre territoire, l’énergie produite étant régulière.
Pour ce cas particulier, qui n’est pas raccordé au réseau électrique, la quantité de courant stockée est relativement faible. Le stockage est fait sur des batteries plomb au format le plus répandu, le plus économique niveau rapport prix/puissance, et parfaitement recyclables (rachat du parc de batterie au cours du plomb).
Au résultat, le système est viable et économique (ce système fonctionne depuis 10 ans maintenant). Le point délicat en est la réalisation, et la maintenance, car l’offre « clef en main » est pratiquement inexistante sur le marché.
Mais la version ‘raccordée’, quand à elle, plus simple, dispose de nombreux acteurs locaux ou non, pour sa réalisation.